Résumé de la journée de soutien pour J. militant contre la réforme des retraites

Le 6 septembre, nous nous sommes donnés rendez-vous à 10h30  devant la direction régionale de la SNCF pour soutenir J, nous étions entre 100 et 200, un discours du CRRIMMS fut lu:

« Le matin du 18 octobre dernier, 18 octobre 2010 donc, 70 militants environ sont descendus sur les rails à la gare Lille-Flandres.

Ils ont ainsi participé, à leur échelle, aux très nombreuses actions visant à bloquer l’économie, actions qui se déroulaient alors un peu partout en France…

... Tout à l’heure, va donc avoir lieu un procès dû à cette réaction aberrante de la SNCF face à ce blocage des voies par 70 militants mais …..avec un seul accusé. Pourquoi un seul… et pourquoi lui ?…

…En fait, les actions de blocage de zones industrielles, de carrefours, de raffineries, de trains, ont montré que , si elles se multipliaient et si elles duraient, elles peuvent peser fortement sur l’issue d’un mouvement social.


Alors en punir lourdement quelques uns bien choisis (comme Julien ou les 6 de Chambéry)  ça a pour but de faire un exemple. Il s’agit d’intimider  tous les acteurs du mouvement social…
…nous saurons remettre en place des blocages, nous travaillerons à les généraliser et à les faire durer.

Nous sommes là pour dire que nous ne nous laisserons pas intimider ! »

Ensuite nous sommes partis en manifestation, direction la place de la république, la rue nationale pour passer devant le MEDEF et Malakoff-Méderic
et se diriger vers la gare Lille-Flandres, au son de slogan comme :

«  L’état opprime, l’état réprime, notre solidarité est en béton armé ! »
« Y ‘en assez, assez, assez de cette société
qui n’offre que le chômage et la précarité ! »
« Qui sème la misère ! Récolte la colère ! »

Arrivés rue Faidherbe, une banderole fût déployée, hissée sur les poteaux, on pouvait lire :
«  La SNCF rackette un opposant à la réforme des retraites ! 45000 euros, même pas peur ! »
et de l’autre coté
« MEDEF, JUSTICE, POLICE, ils rêvent de nous faire taire, RIPOSTE POPULAIRE ! »

Parvenus devant le tribunal, le repas de soutien s’est mis en place, environ 200 euros furent récoltés pour le CRRIMMS.

Le procès commença vers 16h et finit vers 18h, le procureur demande 1000 euros, la SNCF ne lâche rien et persiste à demander 45000 euros. La justice délibérera :

Le MARDI 11 octobre à 14H
Un rassemblement de soutien est organisé à partir de 13h45
devant le tribunal de grande instance de Lille !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :